Rigidalstock : dans l'eldorado des via ferrate d'Engelberg

Engelberg

Engelberg: est

Engelberg: est

Engelberg: Brunni Sessel

Engelberg: Brunni Sessel

Engelberg: Funpark

Engelberg: Funpark

Engelberg: Parking de la halle des sports

Engelberg: Parking de la halle des sports

Engelberg: Spannort

Engelberg: Spannort

Ober Trübsee Alp: Titlis Trübsee

Ober Trübsee Alp: Titlis Trübsee

Engelberg: Brunni-Bahnen - Die Sonnenseite von Engelberg - Engelberg - Brunni - Hahnen

Engelberg: Brunni-Bahnen - Die Sonnenseite von Engelberg - Engelberg - Brunni - Hahnen

Engelberg: Brunni-Bahnen - Die Sonnenseite von Engelberg - Engelberg - Brunni - Rigidalstock

Engelberg: Brunni-Bahnen - Die Sonnenseite von Engelberg - Engelberg - Brunni - Rigidalstock

Ober Trübsee Alp: Titlis Jochpass

Ober Trübsee Alp: Titlis Jochpass

Engelberg: Brunnihütte - Brunni - Engelberg

Engelberg: Brunnihütte - Brunni - Engelberg

Engelberg: Härzlisee - Brunnihütte - Brunni

Engelberg: Härzlisee - Brunnihütte - Brunni

Engelberg: Hahnenblick

Engelberg: Hahnenblick

Fürenalp

Fürenalp

Un itinéraire présentant un beau panorama et demandant peu d'efforts jusqu'au sommet, agrémenté de quelques jolis passages d'escalade. Idéal pour les débutants, même avec de grands enfants.

Partager le contenu

Merci pour votre avis
Difficulté
K2. Via ferrata peu difficile, idéalement sécurisée; assez peu exposée, avec un passage clé dans la partie inférieure. Seul (petit) défaut : il faut aussi redescendre par le même chemin. Un prolongement par l'arête vers le Spitz Mann (2578 m), voire jusqu'au Grand
Sättelistock (2637 m) valoriserait grandement l'itinéraire.

Point de départ
Engelberg (1000 m), lieu de villégiature célèbre par son couvent, au pied du Titlis ; train de Lucerne (a 480). Téléphérique et télésiège via Ristis (1606) jusqu'à la Brunnihütte (1860). Les installations sont en service de 8 à 18 heures.

Approche
De la station de télésiège (panneau indicateur), prendre le petit sentier balisé blanc-bleu-blanc par un versant pierreux jusqu'à la combe sous le Schonegg. Ensuite à droite sur le pâturage puis en hauteur pour traverser par la butte « Uf den Stucklenen » (2188). Le parcours se poursuit par des blocs rocheux et des éboulis balisés par des couleurs sur le versant abrupt au pied de la crête sud duRigidalstock (env. 2380 m).

Rigidalstock
La via ferrata est amorcée par une vire étroite qui mène à droite dans des rochers étagés. Le câble y chemine vers le haut jusqu'à un couloir (passage clé) et la crête. Ensuite, la voie le long de la crête est aisée jusqu'au pied de la paroi menant au sommet. Des rochers étagés (câble) débouchent alors sur un plateau compact, assez raide, que l'on surmonte à l'aide de barreaux métalliques. Pour terminer, à gauche jusqu'à un éboulis (attention à ne pas provoquer de chutes de pierres!), que l'on dépasse par de courts tournants jusqu'à l'arête sud-ouest et de là assurage par câble vers la croix du sommet.

Descente
En sens inverse


Quelle:
Eugen E. Hüsler/Daniel Anker: Wandern vertikal. Die Klettersteige der Schweiz, AT Verlag, Baden 2004

Informations

Région : Préalpes de la Suisse centrale
Sommet : Rigidalstock (2593 m)
Durée : montée 2 heures, descente 1 heure; 4 heures en tout.
Dénivelé : 730 m

Choisissez une vue différente
pour vos résultats: