Le glacier de la Plaine Morte

Le glacier de la Plaine Morte

Située au-dessus de Crans-Montana, la Plaine-Morte se trouve à la frontière du Valais et de l’Oberland bernois, entre le Wildstrubel, le Weisshorn et le Gletscherhorn. Elle est couverte d'un glacier et accueille des amateurs de sports d'hiver toute l'année.En savoir plus

Sulwald, à l’écart du monde

Sulwald, à l’écart du monde

Un téléphérique presque historique emmène les hôtes d’Isenfluh (1084 m) à Sulwald (1520 m) en quatre minutes.En savoir plus

En amont de la station thermale: le Torrenthorn

En amont de la...

Des téléphériques montent depuis la station thermale de Loèche-les-Bains...En savoir plus

Le glacier de la Plaine Morte

Située au-dessus de Crans-Montana, la Plaine-Morte se trouve à la frontière du Valais et de l’Oberland bernois, entre le Wildstrubel, le Weisshorn et le Gletscherhorn. Elle est couverte d'un glacier et accueille des amateurs de sports d'hiver toute l'année.

Le glacier à l’ouest du Wildstrubel est un plateau atteignant à certains endroits jusqu’à 200 mètres d’épaisseur et dont les eaux se déversent en grande partie dans la Lenk dans l’Oberland bernois ainsi que dans la vallée du Rhône côté Valais.

Sulwald, à l’écart du monde

Un téléphérique presque historique emmène les hôtes d’Isenfluh (1084 m) à Sulwald (1520 m) en quatre minutes.

Depuis le village de montagne ensoleillé d’Isenfluh, le téléférique rouge aux allures nostalgiques mène ses passagers au hameau de Sulwald. La cabine peut accueillir huit personnes ou une vache.

Tschentenalp: vue sur la vallée

À 680 m au-dessus de la route traversant le village d’Adelboden se trouve le Schwandfeldspitz offrant une vue imprenable sir la vallée d’Engstligen, le Lohner, le Wildstrubel et même le Wildhorn.

En amont de la station thermale: le Torrenthorn

Des téléphériques montent depuis la station thermale de Loèche-les-Bains vers les hauteurs escarpées de la Gemmi (page séparée) et de Torrentalp (2300 m). Le téléphérique de Torrent a été inauguré en 1971.

Les 4000 du Valais se dressent en rangs serrés au sud. Ceux qui passent la nuit à l’auberge Rinderhütte sur le Torrenthorn découvrent les sommets sous une lumière nouvelle.