Généralités

Politique

1848: constitution de la Suisse
Le système politique de la Suisse moderne remonte à l’année 1848. Jusqu'à cette date, la Suisse était une simple alliance confédérale de cantons indépendants.
En 1848, la Suisse se dote d'une Constitution moderne qui fait d'elle un État fédératif. Certaines tâches comme la politique extérieure ou la politique financière sont désormais du ressort du pouvoir central. La Constitution avait pour objectif de concilier les intérêts divers des différents cantons avec les intérêts généraux de l’État fédéral.

Régime et système politique
La Suisse est un État démocratique parlementaire avec une démocratie directe.
La Suisse a, avec l’assemblée fédérale, un Parlement bicaméral : le Conseil national est le représentant du peuple (200 députés) et le Conseil des États est le représentant des cantons (46 conseillers). L’Assemblée fédérale élit le Conseil fédéral, à savoir le gouvernement (pouvoir exécutif) qui compte 7 membres.

Fédéralisme et démocratie directe
Le fédéralisme marqué est caractéristique de ce petit pays. Il s'exprime en deux éléments : dans la forte autonomie des 26 cantons et leurs communes ainsi que dans leur participation directe aux décisions politiques.
Les cantons ne sont pas seuls à avoir une grande influence - c’est aussi le cas des citoyennes et des citoyens. Cela est possible grâce à la démocratie directe : avec l’initiative populaire et le référendum (il y a des votes chaque trimestre), les citoyens peuvent influer sur les activités du gouvernement.

Vous trouverez de plus amples informations sur le système politique suisse sur: swissworld.org

Choisissez une vue différente
pour vos résultats: