Bourg-St-Pierre

Valais

Village chargé d'histoire, porte ouverte sur l'Italie, Bourg-St-Pierre séduit par le charme de son village, ses bâtisses anciennes, son moulin nouvellement restauré et les nombreuses traces du passage de voyageurs.

Carte détaillée

Partager le contenu

Merci pour votre avis

L'histoire et la légende se côtoient entre ses murs, laissant l'imagination s'envoler vers des temps révolus. Hannibal peut-être, les troupes de l'empire romain, celles de Napoléon, des millions de pèlerins, de voyageurs, de commerçants... le monde entier est passé par le col du Saint-Bernard. Le bourg d'aujourd'hui conserve ces traces et poursuit, dans la modernité, l'accueil et le tourisme.

Eté

Outre la variété des possibilités de randonnée, on peut pratiquer un sport unique en suisse : le rap jump, qui consiste à dévaler le mur du barrage des Toules, dans un harnais d'aile delta (www.nolimitscanyon.ch). On peut aussi pratiquer le VTT, le canyoning, l'escalade, etc.

La Via Francigena est une voie culturelle et un ancien pèlerinage vers Rome. L'archevêque Sigéric le rendit célèbre et consigna ses étapes dans ses écrits. Cette voie connaît aujourd'hui une nouvelle dimension, pour un treck différent. L'hospice, plus haut sur le col du Grand Saint-Bernard, est un monument autant qu'un lieu d'accueil et de réconfort. Saint-Bernard de Menthon a posé, il y a plus de mille ans, le premier jalon de ce qui deviendra un édifice imposant et précieux pour nombre de voyageurs. Le secours et le réconfort furent les premiers offices des chanoines pendant des siècles. Ils furent aidés par le célèbre chien saint-bernard, qui contribua à la grandeur et au renom de l'hospice. Barry fut le plus célèbre d'entre eux, pour avoir sauvé de nombreuses personnes, mais c'est au quotidien qu'ils remplirent tous leur office, ouvrant le chemin aux chanoines et aux marronniers, par tout temps et toutes les conditions.

L'hospice d'aujourd'hui a évolué et la route ainsi que le tunnel international du Saint-Bernard ont bien modifié les conditions de passage pour les voyageurs. Toutefois, les chanoines du Saint-Bernard perpétuent cette tradition d'accueil et de réconfort, pour les randonneurs, les pèlerins et ceux qui cherchent un soutien spirituel. A ne pas manquer la visite du musée, du trésor et du chenil, (lorsque la route est ouverte, juin à octobre).

Choisissez une vue différente
pour vos résultats: