Val de Travers

Jura & Trois-Lacs

Le Val de Travers, marqué par l’industrie horlogère, s’étend du lac de Neuchâtel et traverse le Jura jusqu’à la frontière française. La région compte également des mines d’asphalte et le cirque naturel du Creux du Van, ainsi qu’une cave de dégustation de vin mousseux, des trains à vapeur. Pourtant, la star locale de la vallée, c’est la « fée verte ».

Carte détaillée

Partager le contenu

Merci pour votre avis

La fabrication de l’absinthe – également appelée « fée verte » - a été interdite pendant plus de 90 ans, jusqu’en 2005. L’alcool utilisé à la fin du 18e siècle par deux sœurs comme un remède universel connaît aujourd’hui une véritable renaissance. Dans les musées régionaux, on apprend beaucoup de choses sur la fabrication de l'absinthe ainsi que sur l'art de l'horlogerie, important pilier économique de la vallée.

Durant près de 300 ans, jusqu’en 1986, on extrayait dans le Val de Travers de l’asphalte qui était exporté dans le monde entier. Cela donna naissance à un véritable labyrinthe de galeries et de couloirs souterrains qu'il est possible de visiter avec un guide. L’une des spécialités culinaires de la région est un jambon cuit dans l'asphalte. La région nous réserve encore une autre surprise : la plus importante production de vin mousseux de Suisse, dans les caves vastes et profondes de l’ancien monastère bénédictin St Pierre à Môtiers.

Le paysage du Val de Travers est caractérisé par des sapinières, d’abruptes formations calcaires, les reliefs du Jura et des réserves naturelles offrant de nombreuses possibilités de randonnées et de visites. Les randonneurs pourront reprendre des forces dans les métairies, d’anciens domaines agricoles transformés en auberges. Les gorges de la Poëta-Raisse, les grottes de Môtiers et le cours de l’Areuse témoignent de la force de l’eau au cours des siècles, qui s’est creusé un passage à travers les rochers. Saint-Sulpice abrite un écomusée dont le thème est la force hydraulique.

Le célèbre philosophe Jean-Jacques Rousseau a vécu à Môtiers, chef-lieu du district, de 1762 à 1765 avant d’être chassé par les habitants de la vallée et de s’installer sur l’île Saint-Pierre. Son ancienne demeure abrite aujourd’hui un musée. La découverte de la région en train à vapeur durant les week-ends d’été ou les nombreuses pistes de ski de fond en hiver sur les hauteurs du Jura constituent d’autres attraits du Val de Travers.

Points forts

  • Mines d’asphaltes – découvert en 1711, ce mélange de bitume et de calcaire a été exporté dans le monde entier entre 1830 et 1986.
  • Creux du Van – gigantesque et spectaculaire cirque rocheux abritant une grande réserve naturelle, des bouquetins, des sangliers, des blaireaux, etc.
  • Source et gorges de l’Areuse – cours de la rivière au lac de Neuchâtel, en traversant des gorges sauvages.
  • Caves Mauler à Môtiers – visite des caves pour découvrir les secrets de la fabrication du vin mousseux selon la méthode traditionnelle dans un ancien monastère bénédictin.
  • Séchoir de Boveresse – imposant bâtiment en bois, construit en 1893 pour le séchage de l’absinthe et d’autres plantes nécessaires à la fabrication de la « fée verte », aujourd’hui accessible au public.
  • La Brévine – la commune la plus froide de Suisse (« Sibérie de la Suisse ») dans une vallée voisine du Val de Travers.

Top Events

Fête de l’absinthe – en l’honneur de la « fée verte » qui est à nouveau autorisée (juin).

0 Commentaires

Commenter cet article

Les champs marqués d'une * sont obligatoires.

Choisissez une vue différente
pour vos résultats: