Première escalade - Le Finsteraarhorn

Alpiglen: Grindelwald-Grund - Bussalp

Alpiglen: Grindelwald-Grund - Bussalp

Grindelwald: Wetterhorn

Grindelwald: Wetterhorn

Unter Eiger: Grindelwald - Grund Blick nach Norden (Reeti, Aellfluh)

Unter Eiger: Grindelwald - Grund Blick nach Norden (Reeti, Aellfluh)

Grindelwald: Wetterhorn

Grindelwald: Wetterhorn

Grindelwald: First

Grindelwald: First

Grindelwald › Süd-West: Eigernordwand

Grindelwald › Süd-West: Eigernordwand

Grindelwald: Unterer Grindelwaldgletscher

Grindelwald: Unterer Grindelwaldgletscher

Grindelwald: Interaktive 360°-Webcam Männlichen

Grindelwald: Interaktive 360°-Webcam Männlichen

Grindelwald: First - LIVE (2168 m.ü.M)

Grindelwald: First - LIVE (2168 m.ü.M)

Grindelwald: Hotel Belvedere - Panoramic Eiger view

Grindelwald: Hotel Belvedere - Panoramic Eiger view

Grindelwald: Hotel Belvedere - Panoramic view

Grindelwald: Hotel Belvedere - Panoramic view

Grindelwald: Hotel Belvedere - panoramic view

Grindelwald: Hotel Belvedere - panoramic view

Grindelwald: Eigernordwand - Hotel Bel-Air Eden

Grindelwald: Eigernordwand - Hotel Bel-Air Eden

Grindelwald: Gasthof Panorama

Grindelwald: Gasthof Panorama

Grindelwald: Interaktive 360°-Webcam - First

Grindelwald: Interaktive 360°-Webcam - First

"L’ascension du Finsteraarhorn depuis ce côté est tout à fait impossible pour des êtres humains", déclare le naturaliste soleurois Franz Josef Hugi en 1830.

Partager le contenu

Merci pour votre avis
Les chasseurs de chamois Alois Volker et Joseph Bortis ainsi qu’Arnold Abbühl, valet à l’hospice du Grimsel, sont-ils réellement parvenus au sommet le 16 août 1812, alors que l’industriel argovien Rudolf Meyer, épuisé, reste en arrière avec Kaspar Huber sur l’arête sud-est, considérée aujourd’hui encore comme difficile? Voilà une question à laquelle on ne pourra jamais répondre avec certitude. Ce qui est sûr par contre, c’est qu’aujourd’hui, personne n’emprunte plus la voie Meyer. Elle est trop longue et trop difficile pour l’alpiniste moyen. La voie normale, qui passe par le flanc sud-ouest et l’arête nord-ouest, est explorée pour la première fois le 10 août 1829 par les guides de la vallée du Hasli Jakob Leuthold et Johann Währen, alors que Hugi, qui s’est foulé le pied, doit rester sur le col (4088 m) qui portera son nom plus tard. La première des trois expéditions de Hugi sur le Finsteraarhorn avait déjà atteint ce col en 1828 mais elle n’avait pas pu aller plus loin à cause d’une tempête. En été 1842, des guides parviennent à nouveau au sommet, accompagnés du premier touriste alpin, l’étudiant Rudolf Sulger.

Choisissez une vue différente
pour vos résultats: