«Suure Mocke»

Il y a toujours eu des vaches sur les pâturages de l'Oberland bernois.

Partager le contenu

Merci pour votre avis
Pour conserver leur viande, les indigènes la trempent depuis la nuit des temps dans une solution légèrement acide de vin, d'herbes et de légumes finement coupés. Les morceaux ainsi apprêtés, appelés «Suure Mocke», sont si tendres qu'ils se laissent couper avec le bord de la fourchette.

Choisissez une vue différente
pour vos résultats: