Aletsch : Via ferrata près du plus grand glacier alpin

Aletsch

Belalp - Blatten - Brig

Belalp - Blatten - Brig

Via ferrata jouissant d'une situation originale près d'un lac, très « ferrée ». On grimpe le long d'une paroi abrupte au-dessus de l'eau. La cerise sur le gâteau : le pont suspendu géant et la tyrolienne pour finir (contournement possible).

Carte détaillée

Partager le contenu

Merci pour votre avis
Difficulté
3-4. Itinéraire moyennement difficile au niveau technique, la rive ouest étant même un peu monotone. Mais ensuite le chemin du retour est très varié avec quelques brefs passages abrupts, des traversées légèrement déversantes et les deux temps forts mentionnés.
Important : au départ, lire attentivement le tableau d'information ; on y explique exactement l'utilisation de la tyrolienne. Après le « voyage aérien », s'assurer d'abord à nouveau au câble, ne se détacher de la poulie qu'après !

Point de départ
On rejoint Blatten (1327 m) au départ de Brigue-Nater par une route de montagne. Possibilité de continuer jusqu'au lac de retenue de Gibidum (1436), parking.

Via ferrata d'Aletsch
La via ferrata débute dès le parking, au-dessus du mur de béton. Bien assuré, on descend par un couloir vers l'eau et on déambule ensuite de prises naturelles en prises (elles sont très nombreuses) artificielles, jusqu'à la vallée, au bord du lac, sur la gauche du câble. Lorsque l'eau est à son maximum, on est à nouveau très proche de l'eau (d'un vert laiteux), puis on aborde quelques petites montées. La rive opposée se rapproche doucement, et c'est le moment du « must » absolu de cet itinéraire, quand on aperçoit le pont suspendu de via ferrata le plus long des Alpes. Après cette traversée aérienne loin au-dessus des eaux de glacier (glacées), on prend le chemin du retour par la rive est. Sur les rochers abrupts de la Stockflüe, il faut s'accrocher ; s'ensuivent quelques passages très aériens (poutres en bois entre autres) et parfois légèrement déversants ; selon le niveau de l'eau, le vide sous vos pieds varie. Et pour terminer, la tyrolienne, avec possibilité de la contourner. Conseil : utiliser le câble avec lequel on rattrape la poulie comme frein.


Quelle:
Eugen E. Hüsler/Daniel Anker: Wandern vertikal. Die Klettersteige der Schweiz, AT Verlag, Baden 2004

Informations

Région : Alpes bernoises du sud, vallée du Rhône
Sommet/Point le plus haut : lac de retenue de Gibidum (env. 1480 m)
Durée : 3 heures et demie pour le tour.
Dénivelé : négligeable



Choisissez une vue différente
pour vos résultats: