Métro Lausanne: un métro digne de ce nom

Lausanne met en service le plus petit métro automatique du monde. Le nouveau tracé d’environ 6 km de longueur reliera le débarcadère d’Ouchy au quartier de la Croisette en passant par la gare et la vieille ville. Plus de la moitié du parcours sera souterrain. En savoir plus

Chillon

Gemsstock

Depuis Andermatt, on monte de tout côté: au col du Gothard, à l'Oberalp, vers Nätschen et au Gütsch, et bien sûr au Gemsstock. En savoir plus

Gemsstock
Le Stockhorn, un sommet marquant

Le Stockhorn, un sommet marquant

Avec ses 2190 mètres d'altitude, le Stockhorn est le plus haut sommet de la chaîne qui porte son nom. Son sommet est formé d'une plaque rocheuse... En savoir plus

Métro Lausanne: un métro digne de ce nom

Lausanne met en service le plus petit métro automatique du monde. Le nouveau tracé d’environ 6 km de longueur reliera le débarcadère d’Ouchy au quartier de la Croisette en passant par la gare et la vieille ville. Plus de la moitié du parcours sera souterrain.

Toutes les quelques minutes, un train presque silencieux gravit la montagne jusqu’à la gare CFF et continue vers Épalinges-Les Croisettes via la station Innenstadt (Flon) depuis Lausanne Ouchy au bord du Léman. Le métro est en partie souterrain, entièrement automatique et commandé à distance.

Gemsstock

Depuis Andermatt, on monte de tout côté: au col du Gothard, à l'Oberalp, vers Nätschen et au Gütsch, et bien sûr au Gemsstock.

1500 mètres de montée entre Andermatt et le Gemsstock situé à près de 3000 mètres au-dessus du niveau de la mer. De là, on jouit d’une vue à 360° sur la moitié de la Suisse, au cœur même des Alpes suisses.

Le Stockhorn, un sommet marquant

Avec ses 2190 mètres d'altitude, le Stockhorn est le plus haut sommet de la chaîne qui porte son nom. Son sommet est formé d'une plaque rocheuse presque verticale, si bien qu'il apparaît large ou pointu selon la perspective. En été, la région du Stockhorn offre de nombreuses possibilités d'activités.

On reconnaît de loin ce sommet rocheux caractéristique à l’entrée de l’Oberland bernois. Difficile de croire qu’on peut se tenir debout presque au sommet et apercevoir Thoune, la vallée de l’Aar Berne et le Jura.