Musée valaisan de la vigne et du vin

Un sentier didactique de 6 km sillonne le vignoble et relie les deux sites d’exposition du musée valaisan de la vigne et du vin à Salgesch et à Sierre. En savoir plus

Chillon

Ossuaire de Loèche

La chapelle située au cœur de Lenk doit son nom à une paroi de crânes longue de 20 mètres. Il ne s'agit pas de victimes d'épidémies ou de guerres,... En savoir plus

Ossuaire de Loèche
Des Romains jusqu’à Botta - Château de l’Evêché

Des Romains jusqu’à Botta - Château...

Avec sa coupole de verre créée par Mario Botta, l'édifice trône sur les hauteurs, surplombant la vallée. Mentionné pour la première fois en 1254,... En savoir plus

Musée valaisan de la vigne et du vin

Un sentier didactique de 6 km sillonne le vignoble et relie les deux sites d’exposition du musée valaisan de la vigne et du vin à Salgesch et à Sierre.

Un sentier didactique de 6 km sillonne le vignoble et relie les deux sites d’exposition du musée valaisan de la vigne et du vin à Salgesch et à Sierre.

Ossuaire de Loèche

La chapelle située au cœur de Lenk doit son nom à une paroi de crânes longue de 20 mètres. Il ne s'agit pas de victimes d'épidémies ou de guerres, mais tout simplement les dépouilles mortelles de ceux pour qui le cimetière était devenu trop étroit. L'inscription suivante avertit le visiteur: "Ce que vous êtes, nous l'étions. Ce que nous sommes, vous le deviendrez."

Des Romains jusqu’à Botta - Château de l’Evêché

Avec sa coupole de verre créée par Mario Botta, l'édifice trône sur les hauteurs, surplombant la vallée. Mentionné pour la première fois en 1254, le fort servait de résidence d'été pour les évêques, ainsi que de cachot et de chambre de torture pour les voleurs et les criminels. Au fil des siècles, le Château de l'Evêché a récolté bien plus que des dates et des faits: politique de force, traités de paix, torture, condamnations à mort et procès de sorcières...

Avec sa coupole de verre créée par Mario Botta, l'édifice trône sur les hauteurs, surplombant la vallée. Mentionné pour la première fois en 1254, le fort servait de résidence d'été pour les évêques, ainsi que de cachot et de chambre de torture pour les voleurs et les criminels. Au fil des siècles, le Château de l'Evêché a récolté bien plus que des dates et des faits: politique de force, traités de paix, torture, condamnations à mort et procès de sorcières...