Col du Grand-Saint-Bernard et ses chiens mythiques

Le chien saint-bernard est un symbole particulier de la Suisse. Chacun l'histoire de Barry, le représentant le plus célèbre de cette race, qui a sauvé la vie de nombreux voyageurs égarés. Ces chiens ont été élevés à l'hospice du col du Grand-Saint-Bernard depuis le 18e siècle. En savoir plus

Chillon

Le Säntis, sommet omniprésent

Le téléphérique du Säntis emmène les visiteurs dans le paysage montagneux et crevassé du massif de l'Alpstein. Le panorama depuis le sommet, à... En savoir plus

Le Säntis, sommet omniprésent
Saint-Gothard - nostalgie à la Tremola

Saint-Gothard - nostalgie à la Tremola

Même les Romains évitaient l'imposant massif du Gothard. L'essor du col n'a commencé que vers 1200 avec l'ouverture d'un passage dans les gorges de... En savoir plus

Col du Grand-Saint-Bernard et ses chiens mythiques

Le chien saint-bernard est un symbole particulier de la Suisse. Chacun l'histoire de Barry, le représentant le plus célèbre de cette race, qui a sauvé la vie de nombreux voyageurs égarés. Ces chiens ont été élevés à l'hospice du col du Grand-Saint-Bernard depuis le 18e siècle.

Le chien saint-bernard est un symbole particulier de la Suisse. Chacun l'histoire de Barry, le représentant le plus célèbre de cette race, qui a sauvé la vie de nombreux voyageurs égarés. Ces chiens ont été élevés à l'hospice du col du Grand-Saint-Bernard depuis le 18e siècle.

Le Säntis, sommet omniprésent

Le téléphérique du Säntis emmène les visiteurs dans le paysage montagneux et crevassé du massif de l'Alpstein. Le panorama depuis le sommet, à 2502m d'altitude, est un des plus spectaculaires de Suisse: il va de la Forêt-Noire jusqu'aux Vosges en passant par les grands sommets grisons, glaronnais et bernois.

Ce n’est pas un hasard si les météorologues ont construit une station météo dès 1882 sur cette montagne. En effet, le Säntis est visible de partout, ce qui donne une idée de la richesse du panorama depuis le sommet.

Saint-Gothard - nostalgie à la Tremola

Même les Romains évitaient l'imposant massif du Gothard. L'essor du col n'a commencé que vers 1200 avec l'ouverture d'un passage dans les gorges de Schöllenen entre Göschenen et Andermatt. Aujourd'hui, le Gothard est la plus importante liaison nord-sud.

Même les Romains évitaient l'imposant massif du Gothard. L'essor du col n'a commencé que vers 1200 avec l'ouverture d'un passage dans les gorges de Schöllenen entre Göschenen et Andermatt. Aujourd'hui, le Gothard est la plus importante liaison nord-sud.