Féra, le poisson du Léman

Féra, le poisson du Léman

La féra est l'un des poissons les plus prisés de la région. Ce corégone, cousin éloigné de la truite, se déguste de mille et une façons entre Lausanne et Montreux-Vevey: entier ou en filets, fumé et même sous forme de mousse ou de terrine. Les nombreux restaurants avec vue sur le Léman sont un...En savoir plus

Pain de seigle valaisan AOP

Pain de seigle valaisan AOP

Rye bread from Valais is the only bread in Switzerland that can proudly bear the AOP label. This carries an obligation: only rye that has been...En savoir plus

Safran, l'or orange

Safran, l'or orange

Le village de montagne de Mund, en Valais, offre les conditions idéales...En savoir plus

Cholera, la tarte valaisanne

Cholera, la tarte...

La «cholera» est une tarte dont l'origine remonte probablement aux...En savoir plus

Féra, le poisson du Léman

La féra est l'un des poissons les plus prisés de la région. Ce corégone, cousin éloigné de la truite, se déguste de mille et une façons entre Lausanne et Montreux-Vevey: entier ou en filets, fumé et même sous forme de mousse ou de terrine. Les nombreux restaurants avec vue sur le Léman sont un cadre idéal pour l'apprécier.

Féra, le poisson du Léman

Pain de seigle valaisan AOP

Rye bread from Valais is the only bread in Switzerland that can proudly bear the AOP label. This carries an obligation: only rye that has been grown, milled and processed in Valais can by used to make Valais rye bread AOP. The rustic sourdough bread tastes best when it has been kept for two or three days. It can also be made with walnuts or dried fruit.

Pain de seigle valaisan AOP
Carte détaillée

Safran, l'or orange

Le village de montagne de Mund, en Valais, offre les conditions idéales pour la culture du safran. On en récolte chaque année cinq kilos, au terme d'un travail manuel très fastidieux. Le safran est en effet extrait du pistil de la fleur de crocus, et il en faut 12 000 pour obtenir 100 grammes de safran pur! Cette épice parfume le risotto, la fondue, les parfaits et le gugelhopf.

Safran, l'or orange

Cholera, la tarte valaisanne

La «cholera» est une tarte dont l'origine remonte probablement aux épidémies de choléra des années 1830. Les habitants n'osant plus sortir de chez eux, ils mirent tout ce qu'ils avaient – pommes de terre, poireau, fromage, oignons, pommes, poires, lard – dans une pâte feuilletée cuite au four. Aujourd'hui, même les plus grands chefs ont adopté cet art d'accommoder les restes…

Cholera, la tarte valaisanne