Votre choix: 3 Résultats

Festoyer à Bâle

Une balade culinaire dans le coude du Rhin et à travers la région bâloise.

Découvrez la région de Bâle sous sa facette gastronomique. A ce croisement des cultures européennes se sont de tout temps croisées les cuisines des quatre coins du monde pour se fondre dans une tradition... En savoir plus Chillon

Le «leckerli»

Les premiers «leckerlis» datent du Concile de Bâle (1431 à 1449). Ils agrémentèrent les palabres des princes de l'Eglise réunis dans la cité rhénane. En savoir plus

Le «leckerli»
La soupe à la farine

La soupe à la farine

Le partage de la soupe à la farine constitue le plus beau moment du «Morgestraich», qui ouvre bruyamment le légendaire carnaval bâlois à 3 heures... En savoir plus

Festoyer à Bâle

Une balade culinaire dans le coude du Rhin et à travers la région bâloise.

Découvrez la région de Bâle sous sa facette gastronomique. A ce croisement des cultures européennes se sont de tout temps croisées les cuisines des quatre coins du monde pour se fondre dans une tradition culinaire de qualité.

Une fête des sens – pour le corps et l’esprit.

Dans une ville telle que Bâle où Culture s’écrit en majuscule, rien d’étonnant à ce que l’art d’apprécier y soit roi. Depuis plus de deux mille ans, les quatre points cardinaux se croisent ici, unissant ce qu’ils ont de meilleur pour créer une culture propre, en particulier culinaire. Du temple de la gastronomie à la vente à emporter au coin de la rue, on trouve à Bâle la cuisine du monde entier pour toutes les bourses. Vous pouvez vous installer dans l’un des innombrables cafés de rue et gargotes pour observer le quotidien bâlois.

Festoyer à Bâle
Carte détaillée

Le «leckerli»

Les premiers «leckerlis» datent du Concile de Bâle (1431 à 1449). Ils agrémentèrent les palabres des princes de l'Eglise réunis dans la cité rhénane.

Les premiers «leckerlis» datent du Concile de Bâle (1431 à 1449). Ils agrémentèrent les palabres des princes de l'Eglise réunis dans la cité rhénane.

Le «leckerli»
Carte détaillée

La soupe à la farine

Le partage de la soupe à la farine constitue le plus beau moment du «Morgestraich», qui ouvre bruyamment le légendaire carnaval bâlois à 3 heures du matin.

Le partage de la soupe à la farine constitue le plus beau moment du «Morgestraich», qui ouvre bruyamment le légendaire carnaval bâlois à 3 heures du matin.

La soupe à la farine
Carte détaillée