La Räbechilbi à Richterswil (ZH)

Richterswil

Richterswil, Zürichsee

Richterswil, Zürichsee

Le deuxième samedi de novembre

Les cortèges avec des raves évidées et taillées, éclairées de l'intérieur au moyen d'une bougie, font partie des traditions automnales du canton de Zurich et aussi depuis quelque temps d'autres régions de Suisse alémanique. Leur trace remonte aux environs de 1920.

Carte détaillée

Partager le contenu

Merci pour votre avis
Cette pratique s'est développée de façon particulièrement éclatante à Richterswil sur les rives du lac de Zurich. Le soir du deuxième samedi de novembre, près d'un millier d'enfants et d'adultes se déplacent dans les rues obscures avec des lampions ou avec des constructions faites de centaines de Räbeliechtli (raves illuminées) représentant des maisons, des hommes et des objets. Même les façades des maisons sont décorées de lanternes. Un groupe de femmes en habits noirs, les Kirchgängerinnen de Richterswilerberg, ouvrent traditionnellement le cortège selon un parcours déterminé. Vers 1850, elles auraient éclairé pour la célébration des vêpres le chemin menant à l'église villageoise avec des Räbeliechtli.

Le fait que cette charmante légende ait été détruite par de nouvelles recherches ne nuit ni à la joie des participants et des visiteurs, ni à l'impressionnante atmosphère qui baigne les lieux.

Choisissez une vue différente
pour vos résultats: