Ancien hôpital

Soleure

Solothurn - Schweiz: Weissenstein, Jura

Solothurn - Schweiz: Weissenstein, Jura

Stadt Solothurn 3

Stadt Solothurn 3

Solothurn

Solothurn

Stadt Solothurn

Stadt Solothurn

Utilisé comme hôpital, orphelinat ou auberge d’artisans, l’ancien hôpital de Soleure mentionné pour la première fois au 14ème siècle a toujours été un lieu de rencontre et d’hospitalité.

Carte détaillée

Partager le contenu

Merci pour votre avis
Vers 1420, l’Église et la Bourgeoisie de Soleure s’opposèrent longtemps avant de parvenir à un accord concernant l’hôpital. Comme ce dernier accueillait non seulement des malades, mais aussi des pauvres, des orphelins, des artisans itinérants, des pèlerins et des mendiants, un soutien non seulement matériel, mais aussi moral et spirituel fut proposé. En conséquence, une église fut construite à côté de l’hôpital.

Entre 1726 et 1729, une annexe fut érigée contre la partie ouest de l’église en raison du délabrement des bâtiments et du manque de place. L’établissement se divisait désormais en deux hôpitaux, inférieur et supérieur. Un centre destiné aux orphelins fut spécialement aménagé dans l’hôpital inférieur.

En 1734, un incendie détruisit l’église et une bonne partie de l’hôpital, à la suite de quoi furent construits la nouvelle Maison des sœurs (Schwesternhaus), la nouvelle église et le nouvel hôpital. L’église et l’hôpital furent réunis sous un même toit, ce qui fut un véritable casse-tête pour les maîtres d’œuvre d’alors.

En 1765, l’agrandissement de l’hôpital fit l’objet de discussions au Conseil. Un programme de construction fut établi et les plans confiés à l’architecte Antonio Pisoni, l’un des maîtres d’œuvre de la cathédrale St Ours. Entre 1784 et 1788, la première phase de construction du projet de Pisoni fut réalisée. La démolition de maisons attenantes permit d’obtenir suffisamment de place pour une nouvelle aile, vaste, reliée à la partie subsistante. Ce fut la plus importante période de construction de l’hôpital. Une fois le nouveau bâtiment de travail terminé ainsi que la prison et l’amélioration de toute l’infrastructure, la direction de l’hôpital fut confiée aux «Sœurs grises», un ordre féminin.

C’est lors de la deuxième phase de construction (1794 à 1800) que fut érigée la grande aile ouest, qui donna à l’Hôpital des Bourgeois son allure actuelle. Depuis lors, il fut toujours épargné par les incendies. Les innovations et aménagements se limitèrent dorénavant à l’intérieur de l’édifice.

La construction du nouvel Hôpital des Bourgeois en 1930 marqua la fin de l’activité de l’«Ancien hôpital», qui fut voué à une reconversion. Au milieu des années 1970, une commission spéciale développa un concept de réaffectation pertinent et en 1984, la première partie de l’Ancien Hôpital dédié aux rencontres fut ouverte dans l’aile ouest, et le restaurant du jardin au bord de l’Aar rendu accessible à la population.

Choisissez une vue différente
pour vos résultats: