Vins typiques

©Fabrice Wagner

©Fabrice Wagner

La Suisse connaît plus de 200 cépages, dont pas moins de 40 cépages indigènes très anciens, que l'on ne trouve presque nulle part ailleurs au monde. Pour goûter à ces nobles gouttes, un voyage en Suisse est presque incontournable - car 1 à 2% seulement des vins suisses sont exportés. Des vignobles de petite superficie et des versants abrupts compliquent et limitent la production. On investit dans la qualité plutôt que dans la quantité, ce qui se reflète également dans différentes distinctions.

Partager le contenu

Merci pour votre avis

Suisse alémanique

S'applique à la Suisse alémanique, dans une certaine mesure, ce qui distingue le vin suisse en général : des terroirs particuliers (calcaire dans l'Arc jurassien, terres essentiellement molassiques et schisteuses sur le Plateau, cônes d'éboulis dans la Bündner Herrschaft) produisent une extraordinaire diversité de vins. Le Pinot Noir (appelé Blauburgunder) et le Riesling-Silvaner (ou Müller-Thurgau) sont les cépages principaux de Suisse alémanique - mais de loin pas les seuls. Le Räuschling (Zurich), le Completer (Grisons), deux spécialités autonomes, ainsi que des cépages universellement connus comme le Chardonnay, le Pinot Gris, le Sauvignon blanc et plus de 10 autres sont vinifiés pour le plus grand bonheur des amateurs de bons vins ; on dira que pour les connaisseurs, la devise s'appliquant à la Suisse alémanique est : peu, mais bon.

Valais

Le soleil transforme le Valais presque en pays méditerranéen. Les vignes s'étendent en continu sur des coteaux exposés au sud, des villages vinicoles de Fully et Chamoson dans le Bas Valais jusqu'à Salgesch dans le Haut Valais en passant par Conthey et Sion dans le Valais central. On trouve de plus petits vignobles répartis sur la rive gauche, entre le lac Léman, Martigny, Riddes et Sierre. Dans le Haut Valais, certaines parcelles s'enfoncent loin dans les vallées latérales. C'est pourquoi il n'est pas étonnant que le plus haut vignoble d'Europe soit cultivé dans le Haut Valais à Visperterminen, à 1150 mètres d'altitude. Le Valais est le plus grand canton viticole, plusieurs centaines de vignerons produisent deux bons cinquièmes des vins suisses. Et ce à partir de 50 cépages, dont des très anciens, à peine connus en-dehors du canton, comme Petite Arvine, Amigne, Humagne blanc ou Humagne rouge et Cornalin. Mais les plus importants sont le Chasselas (pressuré en Fendant) et le Pinot noir. Le Syrah, qui se plaît particulièrement sur les coteaux bordant le Rhône, prend de plus en plus d'importance au fil des ans. C'est ici qu'on trouve la plus grande diversité en vins d'exception.

Vaud

Le lac Léman s'étend tel un croissant géant entre la Savoie et le canton de Vaud. Les versants du côté suisse ne constituent pas seulement un paysage extraordinairement beau, exposé au soleil, mais aussi de remarquables vignobles. Ils sont répartis en quatre régions : La Côte sur la rive occidentale du lac Léman, avec Féchy et Mont-sur-Rolle au centre, et de part et d'autre les appellations de Vinzel, Perroy et Aubonne. La région de Lavaux, qui s'étend de Vevey à Montreux, englobe le vignoble le plus célèbre du canton : le Dézaley, avec ses impressionnantes terrasses s'accrochant aux pentes abruptes, situées entre Epesses et St Saphorin, qui surplombent le Lac. Les vignobles de Villeneuve, à l'extrémité orientale du lac, font déjà partie du Chablais, qui s'étire jusqu'à Bex, en passant par Yvorne et Aigle. Le nord du pays de Vaud regroupe les appellations Bonvillars, Côtes de l'Orbe et Vully sur les bords du lac de Neuchâtel. Le vignoble vaudois se place au deuxième rang des régions viticoles suisses. Il est surtout connu pour ses vins blancs frais et fruités de cépage Chasselas. Avec leurs arômes multiples, ils reflètent la grande diversité des sols de la région. Les vins rouges, issus des cépages Gamay et Pinot noir, représentent environ un quart de la production. Les vins vaudois séduisent par leur côté traditionnel ainsi que par leur originalité. Les vignerons sont ambitieux et démontrent qu'ils font partie des meilleurs de Suisse en matière de diversité des cépages et de qualité.
© Fabrice Wagner © Fabrice Wagner

Genève

Des viticulteurs innovants et des cuisiniers talentueux ont fait la réputation de Genève en tant que capitale gastronomique suisse. Genève est également synonyme de cosmopolitisme et de qualité de vie. Mais Genève est moins connue en tant que région viticole, bien qu'elle se place à la troisième place en Suisse. Les trois zones vinicoles de la région sont le Mandement situé sur la rive droite du Rhône, l'Entre Arve et Rhône et l'Entre Arve et Lac. Le Mandemant représente la plus grande région et, avec Satigny et Peissy, également la plus célèbre. Dans cet environnement sans compromis, propice aux expérimentations, on cultive outre le Chasselas toute une palette de vins blancs, du Chardonnay, RieslingxSylvaner (Müller-Thurgau), Pinot blanc, Aligoté au Gewürztraminer et Viognier en passant par le Sauvignon blanc et le Pinot gris. Concernant les vins rouges, outre lePinot noir et le Gamay, on trouve aussi le Gamaret, le Merlot et le Cabernet franc. Les Gamay, qui ont été pratiquement redécouverts ici, ne cessent de faire sensation ; ils envoûtent le palais avec leur densité étonnamment fruitée. Il n'est donc pas étonnant que la moitié de tous les vins bio soient produits dans cet environnement créatif.

Tessin

Sur le versant sud des Alpes, la région du Tessin, de langue italienne, bénéficie d'un climat ensoleillé, presque méditerranéen. Et pourtant la pointe sud italophone de la Suisse n'est pas seulement un prolongement de la Lombardie : c'est une région à part entière avec des habitants volontaires et francs - comme le sont ses vins. La zone septentrionale, le Sopraceneri, s'étend de Bellinzone jusqu'au lac Majeur, et les vignobles pénètrent même les vallées latérales jusqu'au pied des Alpes. Les communes viticoles les plus importantes du Sottoceneri, au sud de la région, sont Chiasso, Lugano et Mendrisio, et les vignobles de San Pietro et de Morbio. Près de 90 pour cent du vignoble tessinois sont plantés de Merlot originaire du Bordelais. S'il jouit d'une situation favorable et qu'il est vinifié dans les règles de l'art, ce cépage ne craint pas la concurrence de son parent français. Le Merlot Bianco, un vin blanc élégant qui gagne de plus en plus d'adeptes, provient également du même cépage. D'autres cépages représentent un cinquième de la production totale : Bondola, Pinot noir, Cabernet Sauvignon et Cabernet franc en vins rouges ainsi que Chardonnay, Chasselas, Sauvignon et Sémillon en vins blancs.

Région des Trois Lacs/Neuchâtel

Les lacs de Neuchâtel, Morat et Bienne sont la source d'équilibre du paysage des Trois Lacs et font partie de la Watch Valley, le pays de la précision. Environ les deux tiers de la production vinicole de la région proviennent du littoral neuchâtelois. Les autres vins de la région sont produits dans des vignobles bordant le lac de Bienne dans le canton de Berne, ainsi qu'au Mont Vully près du lac Morat, que se partagent les cantons de Fribourg et de Vaud. Les lacs de Bienne et de Neuchâtel sont situés sur les contreforts du Jura, dont les parois abruptes à leur sommet s'adoucissent en gagnant les rives. La situation exposée au sud offre des conditions idéales pour les vignes, constituées essentiellement de Chasselas et de Pinot noir, mais également d'autres cépages qui ne sont cultivés en Suisse que depuis quelques années, mais avec un succès croissant : Sauvignon blanc et Chardonnay, Gamaret et Garanoir. On produit également ici l'Œil de Perdrix, le célèbre vin rosé fruité de Neuchâtel. Cette région à la limite de la Suisse francophone et germanophone marie les influences des deux cultures qui se reflètent dans la variété de ses vins : tantôt sévères, voire austères, tantôt pétillants de joie de vivre.
Source

www.weinbranche.ch

Choisissez une vue différente
pour vos résultats: