Les femmes en montagne.  Les participantes au 100% Women Peak Challenge.

Faire défiler

Introduction

Avec le 100% Women Peak Challenge, nous souhaitons donner une visibilité aux femmes alpinistes et créer des exemples. Nous avons le plaisir de présenter ici les premières participantes au défi et attendons avec impatience les selfies qu’elles prendront au sommet. Nous voudrions ensuite vous faire découvrir un aperçu de l’histoire de l’alpinisme au féminin et partager des informations sur les sommets suisses de plus de 4000 mètres.

En Suisse, les femmes doivent pouvoir exploiter pleinement leurs potentiels - cela s’applique aussi aux sports de montagne. C’est l’objectif de 100% Women.
Letizia Elia, responsable Business Development de Suisse Tourisme

Les participantes au 100% Women Peak Challenge.

Faire défiler

Beatrice Egli, Suisse

La célèbre chanteuse suisse est une randonneuse passionnée et une femme pétillante, amoureuse de la nature. Novice en haute montagne, elle explique que l’ascension du Cervin, prévue pour juillet 2021, est un rêve de toujours et constitue «l’un des plus grands défis de ma carrière». Avec son projet, Beatrice Egli veut inciter d’autres femmes qui n’ont pas encore osé se frotter à la haute montagne à se dépasser dans les montagnes suisses. 

Plus d'Informations
Olivia Jane Wood

Olivia Jane Wood, Grande-Bretagne

Le 22 juillet 1871, Lucy Walker est devenue la première femme à atteindre le sommet du Cervin. En grimpant totalement à contre-courant, Lucy ne s’est pas laissée décourager par la rigidité des mœurs victoriennes de l’époque, selon lesquelles la place de la femme était assurément au foyer. Elle a conquis le sommet de 4478 mètres avec style, alimentée par un régime composé de champagne et de génoise. 150 ans plus tard, jour pour jour, l’alpiniste britannique Olivia Jane s’apprête à rendre hommage à l’expédition pionnière de Lucy Walker en marchant dans ses pas pour gravir le plus célèbre sommet de Suisse.

Plus d'Informations

Caroline George, guide de montagne et conseillère du Peak Challenge

Caroline est absolument passionnée par toutes les activités de montagne. Ces 15 dernières années, elle a été guide de montagne dans le monde entier, de l’Antarctique à la Norvège et de l’Amérique du Nord aux Alpes. Elle est athlète professionnelle depuis plus longtemps encore et c’est sur les chutes d’eau gelées qu’elle est le plus à son aise. Toujours à la recherche de femmes partageant sa passion, elle est enthousiasmée par le 100% Women Peak Challenge, qui vise à attirer plus de femmes en montagne. Caroline a travaillé avec des femmes du monde entier et les a incitées à repousser leurs propres limites en montagne. Elle est actuellement à la tête de l’équipe d’expédition féminine du CAS. Elle est maman d’une petite fille et vit dans le canton du Valais.  

Plus d'Informations

Caro North, Suisse

Raides, longs et extrêmes: voilà le genre de défis qui plaisent à l’athlète de la Mammut Pro Team Caro North. Été comme hiver, elle se sent ici chez elle. Dans ces montagnes qu’elle aime tant partager. L’alpiniste professionnelle a déjà effectué des ascensions impressionnantes dans la vallée de Yosemite, à Chamonix et dans l’Himalaya. De plus, Caro North a formé avec une de ses collègues la première cordée exclusivement féminine à escalader le Cerro Torre en Patagonie.  

Plus d'Informations

Caja Schöpf, Allemagne

Athlète de plein air, psychologue du sport, conférencière, modèle sportive et ancienne professionnelle allemande du ski freestyle: nous parlons de Caja Schöpf, femme aux multiples facettes. Née en Bavière, elle a la montagne dans le sang. Elle pratique sur différents terrains et aimerait maintenant goûter à l’air des cimes suisses. À l’image de son arrière-arrière-grand-mère, qui a déjà escaladé le Cervin en 1903 ainsi que tous les autres «quatre-mille» de Suisse, elle veut éprouver le même sentiment de bonheur dans ces montagnes. 

Plus d'Informations

Raha Moharrak, Arabie Saoudite

Raha est une alpiniste saoudienne. Curieuse dès sa plus tendre enfance, elle rêvait de vivre des aventures, de voir le monde et même peut-être de le changer. Elle est la première Saoudienne et la plus jeune femme arabe à avoir gravi l’Everest. Dans le cadre du challenge des sept sommets, elle a escaladé l’Aconcagua, le mont Vinson, le Kala Patthar, l’Elbrouz, l’Iztaccihuatl, le pic d’Orizaba et bien d’autres sommets sur sept continents. En participant au 100% Women Peak Challenge, elle veut conquérir le plus haut sommet de Suisse, la pointe Dufour.

Plus d'Informations

Chemmy Alcott, Grande-Bretagne

Quatre fois participante aux Jeux olympiques et seule skieuse britannique à s’être hissée dans le haut du classement en Coupe du monde, Chemmy Alcott est considérée comme l’une des plus grandes skieuses britanniques de tous les temps. Elle a été pionnière d’un mouvement qui a popularisé le ski et inspiré toute une génération. Parallèlement à son travail de commentatrice pour BBC Ski Sunday, elle a montré son soutien à diverses associations caritatives en participant à la World’s Toughest Ski Race, au Groenland, et en escaladant le Kilimandjaro. En prenant part au très exigeant «Peak Challenge», elle repousse une nouvelle fois les limites et encourage les femmes à se fixer et à atteindre des objectifs ambitieux!

Plus d'Informations

Nadine Wallner, Autriche

En 2013, la freerideuse autrichienne a été la plus jeune athlète à remporter le titre de championne du monde lors du Freeride World Tour. Titre qu’elle a conservé en 2014. De plus, Nadine Wallner, athlète de la Mammut Pro Team, se consacre à divers projets vidéo et montre aussi ses talents en escalade et en course de trail – avec toujours un objectif en tête: profiter de chaque instant dans l’univers magique de la montagne et partager ces moments entre amis. 

Plus d'Informations

Johanna Ratschiller, Italie

Johanna a grandi dans le Tyrol du Sud et a depuis toujours une passion pour la montagne. Elle aime surtout skier en hiver et pratiquer l’escalade sur de hautes parois raides en été. Pendant ses études de sport à Innsbruck, elle termine aussi la formation de monitrice d’escalade et commence à encadrer l’équipe junior du Tyrol du Sud. Joey montre sa combativité, tant dans l’escalade que dans les autres activités de montagne, avec toujours le même objectif: se dépasser.

Ada Jaszczynska, Pologne / Suisse

Jusqu’en 2016, Ada Jaszczynska a organisé le festival du film freeride en Pologne. Son amour pour la montagne l’a ensuite conduite, après une étape à Munich, jusqu’en Suisse. En sa qualité de responsable sponsoring et d’event manager au sein de la société Mammut Sports Group AG, elle prend beaucoup de plaisir à aider les athlètes à réaliser leurs objectifs, à mettre en œuvre des projets passionnants avec des partenaires de coopération mais également à s’occuper de la coordination d’événements. Ada préfère les descentes en ski alpin exigeantes mais également les paysages de montagne époustouflants et coupés du monde.

Flo Gross, Iceland-Greenland 2020

Florence Gross, Suisse

Florence Gross vient de Fribourg. Cadreuse et photographe indépendante, elle travaille à des projets nationaux et internationaux. Alpiniste enthousiaste et chevronnée, elle aime passionnément partager des histoires. Dans le cadre du 100% Women Peak Challenge, elle accompagnera en mars le premier raid à ski qui enchaînera trois sommets de plus de 4000 mètres et elle produira des contenus à ce sujet. 

Liv Sansoz, France

Deux fois championne du monde, et trois fois vainqueur de la coupe du monde, Liv Sansoz aime évoluer à la verticale. Sa faim insatiable de montagne, elle l’assouvit au travers de projets hors norme. C’est ainsi qu’elle a récemment enchaîné l’ascension des 82 sommets de plus de 4000 mètres des Alpes. Dans ses projets, Liv s’efforce de célébrer la montagne de manière responsable, afin de préserver son terrain de jeu pour les générations futures. Poussée par sa passion pour la montagne, elle suit actuellement une formation de guide de haute montagne auprès de l’ENSA de Chamonix.

Aperçu historique de l’alpinisme au féminin.

Faire défiler

Introduction

Si l’histoire de l’alpinisme est fortement dominée par les hommes, ils n’y ont cependant pas une place exclusive. Dès le XIXe siècle, des femmes ont réalisé des exploits dans les Alpes, souvent dans des conditions difficiles (en jupe ou en culotte longue), sans acceptation sociale et avec des difficultés pour raconter leurs expériences.

La première moitié du XIXe siècle vit un essor de l’alpinisme, le tourisme alpin se développant de plus en plus. Ce sont surtout les Anglais des classes aisées qui se rendaient dans les Alpes suisses dans le but de réaliser une première ascension. La période entre 1854 et 1865 fût l’âge d’or de l’alpinisme. Des sommets alpins de plus en plus difficiles furent conquis. En 1865, la première ascension du Cervin par Edward Whymper fut un moment clé de cette période. L’Américaine Meta Brevoort et la Britannique Lucy Walker étaient toutes deux considérées comme des candidates à la première ascension féminine du Cervin. La jeune Lucy brûla la politesse à l’Américaine et s’octroya la réussite au cours de l’été 1871.

Plus d'Informations
Zermatt, Lucy Walker

Elisabeth Burnaby Main Le Blond

Elle effectua la première ascension de la pointe est du Bishorn en Valais. Alpiniste passionnée, la Britannique entreprit plus de 130 grandes ascensions à partir de 1881, dont 26 premières et 11 premières hivernales. En 1907, elle prit une part prépondérante à la fondation du Ladies Alpine Club britannique et en devint la première présidente.  

Originaire de Suisse romande, Loulou Boulaz (1908-1991) a été l’une des plus grandes alpinistes féminines des années 1930 et 1940 dans les Alpes, tant sur la roche que sur la glace. Sa première ascension marquante fut le versant nord du Zinalrothorn en Valais avec son partenaire d’escalade Pierre Bonnant. Issue de la classe ouvrière, elle manifestait des convictions féministes et s’était déjà engagée en faveur des droits des femmes dans les années 1920.  

Betty Favre (1918-1977)

La Fribourgeoise a été une grimpeuse passionnée et couronnée de succès à partir de la fin des années 1930 et durant près de quarante ans. Accompagnée de son mari Ernest Favre, elle a répété les itinéraires les plus difficiles des Gastlosen fribourgeois et en a ouvert de nouveaux, notamment dans les Alpes vaudoises.

Betty Favre en tête de cordée dans les Gastlosen.
  • 1863 Fondation du Club Alpin Suisse (CAS)
  • 1907 Après de longues discussions, les femmes sont délibérément exclues du CAS, ce qui entraîne la fondation du Club Alpin Féminin Suisse en 1918.
  • 1980 Le CAS fusionne avec le Club Suisse des Femmes Alpinistes.
  • 40% des membres du CAS sont aujourd’hui des femmes, un taux qui atteint même 48% chez les nouveaux membres.
Le Peak Challenge a pour objectif d’inciter les alpinistes à partir en montagne entre femmes.
Françoise Jaquet, présidente du Club Alpin Suisse 
  • 1906 Fondation de l’Association suisse des guides de montagne
  • 1986 Nicole Niquille devient la première femme suisse à obtenir le diplôme de guide de montagne.
  • 1556 C’est le nombre de guides de montagne en Suisse en 2021. 42 sont des femmes.
  • 2020 Aujourd’hui, 42 des 1556 guides de montagne sont des femmes. Depuis novembre 2020, l’association a pour la première fois une présidente.
En tant que guide de montagne, j’ai souvent observé que les femmes alpinistes peuvent relever des défis de manière détendue lorsqu’elles font partie d’une cordée féminine.
Rita Christen, présidente de l’Association suisse des guides de montagne 

La couronne des Alpes.  La Suisse compte 48 sommets de plus de 4000 mètres. Et aucun ne ressemble à un autre.

Faire défiler
  • 41 sommets de plus de 4000 mètres  se trouvent en Valais, certains à la frontière avec l’Italie.
  • 4 sommets de plus de 4000 mètres se trouvent à la frontière entre le Valais et le canton de Berne: Jungfrau, Mönch, Grosses Fiescherhorn et Finsteraarhorn
  • 2 sommets de plus de 4000 mètres sont situés entièrement sur sol bernois: le Schreckhorn et le Lauteraarhorn
  • 1 sommet de plus de 4000 mètres se trouve dans les Grisons: Piz Bernina

Plus d’informations