Lucerne, vue à travers les yeux de William Turner. Sur les traces du maître du romantisme anglais, au bord du lac des Quatre-Cantons.

Faire défiler

Introduction

Joseph Mallord William Turner était fasciné par la Suisse: en quête de sujets à peindre, le maître du romantisme anglais s’y rendit six fois en tout, entre 1802 et 1844, et effectua, presque à chaque fois, une halte à Lucerne. À l’occasion du bicentenaire de la Kunstgesellschaft et du Musée des Beaux-Arts de Lucerne, ses chefs-d’œuvre ont été rassemblés au lieu même de leur création.

Lucerne.

Le centre culturel et de congrès (KKL) dessiné par l’architecte star Jean Nouvel et qui abrite également le Musée des Beaux-Arts, est l’un des points forts de la ville de Lucerne.

Plus d'Informations

Carte

Carte
Lucerne
Lucerne – Lac des Quatre-Cantons
Afficher sur la carte

Six heures du matin, embarcadère n° 1 au Bahnhofquai de Lucerne.

Lorsque le premier bateau appareille en direction de Weggis, les passagers sont généralement peu nombreux à bord. Quelques pendulaires se frottent les yeux, encore embués de sommeil. Fanni Fetzer, directrice du Musée des Beaux-Arts de Lucerne, n’est pas non plus une passagère régulière de ce parcours. Mais aujourd’hui, elle a une bonne raison d’entreprendre ce voyage.

Sur les traces de Turner.

Faire défiler

Fanni Fetzer est en plein préparatifs de la vaste exposition qui se tiendra cet été à Lucerne et qui sera consacrée à William Turner. Le peintre, probablement le plus célèbre d’Angleterre, a été accueilli à Lucerne presque à chacun de ses voyages en Suisse, au nombre de six. Et il aurait été fasciné par l’ambiance matinale à bord du bateau et par la vue immuable sur le Rigi au lever du soleil.

Depuis que je planifie cette exposition, je redécouvre Lucerne à travers les yeux de William Turner.
Fanni Fetzer, directrice du Musée des Beaux-Arts de Lucerne.
Joseph Mallord William Turner: The Blue Rigi, Sunrise. 1842, aquarelle sur papier, 297 X 450 mm. © Tate, London.

William Turner recherchait le beau et le sublime.

En quête de motifs spectaculaires, Turner s’est rendu plusieurs fois en Suisse centrale, où il a étudié l’interaction unique entre la lumière, le temps, le lac et les montagnes. Mais les menaces et les dangers de la nature l’ont tout autant fasciné.

Lors de ses voyages dans le pays, William Turner adorait se rendre dans la région de Lucerne.
Fanni Fetzer

Croquis et aquarelles.

Pour Turner, il s’agissait de leitmotive qu’il abordait sans cesse dans ses œuvres. Il capturait ses impressions dans des esquisses et des aquarelles lumineuses. L’observation et la représentation aussi bien de la mer, durant sa traversée, que des Alpes ont revêtu une importance capitale pour William Turner. Ici, la beauté, mais également les dangers de la nature deviennent le sujet du sublime, qui est au cœur du romantisme.

Le 200e anniversaire du Musée des Beaux-Arts de Lucerne

Faire défiler

Turner. La mer et les Alpes.

En été 2019, près de 90 œuvres de William Turner seront exposées au Musée des Beaux-Arts de Lucerne, sous la direction de Fanni Fetzer et de Beat Wismer, co-curateur. Et cela, pour une occasion très spéciale: en 2019, la Kunstgesellschaft et le Musée des Beaux-Arts de Lucerne fêtent leur 200e anniversaire.

Jamais, jusqu’à présent, les tableaux de William Turner sur la Suisse n’ont pu être réunis avec une telle cohérence.
Fanni Fetzer

Les préparatifs battent leur plein.

Le centre culturel et de congrès (KKL) signé par l’architecte star Jean Nouvel abrite le Musée des Beaux-Arts de Lucerne. C’est ici que les derniers préparatifs de l’exposition vont bon train. Mais il reste encore beaucoup à faire avant que les œuvres de la collection de la Tate Gallery London arrivent à Lucerne. Le 6 juillet 2019, l’exposition intitulée «Turner. La mer et les Alpes.» ouvrira ses portes au Musée des Beaux-Arts de Lucerne et sera visible juqu’au 13 octobre.

Musée des Beaux-Arts de Lucerne

Expériences urbaines dans et autour de Lucerne.