La mère de toutes les fêtes. La Fête des Vignerons, un événement générationnel dans la région vinicole de Vevey.

Faire défiler

Introduction

Depuis 1797, la région de Vevey fête ses vignerons tous les 20 à 25 ans par une célébration gigantesque. La Fête des Vignerons est un événement de tous les superlatifs. Ceux qui le manqueront risquent de ne plus jamais pouvoir le vivre. Durant l’été 2019, du 18 juillet au 11 août, près de 20’000 spectateurs par représentation se rassembleront dans une immense arène construite pour l’occasion sur la Grande Place de Vevey. Durant cette fête, les vignerons de toute la région s’unissent au monde entier.

Vevey.

La petite ville de Vevey est cernée par les vignobles en terrasses du Lavaux, inscrit au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO. Les vignes sont situées directement au bord du lac Léman. Derrière elles s’élèvent les Alpes.

Informations complémentaires

Carte

Carte
Vevey
Région du Léman (Vaud)
Afficher sur la carte

Le vigneron et sa fête. Blaise Duboux participe à l’organisation de l’une des plus grandes fêtes qui soit.

Faire défiler

Vevey est nichée dans un paysage on ne peut plus idyllique. De là s’étend le vignoble de Lavaux avec ses terrasses abruptes, sur plus de 805 hectares, inscrit depuis 2007 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Dans cette région, tout le monde est amateur de vin. 

Lavaux. C’est le lieu qui le fait vivre, affirme Blaise Duboux, vigneron bio. C’est ici que se trouvent ses racines – et celles de ses pieds de vigne. C’est de la terre de Lavaux qu’il tire son gagne-pain. Il décrit le vin comme le «temps en bouteille». Où l’on trouve le travail de toute une année, son année.

C’est comme une réminiscence. Un an, un millésime. C’est tout cela que l’on retrouve dans le vin.
Blaise Duboux, vigneron bio

20 ans de préparation pour organiser la Fête des Vignerons. La célébration dépasse toutes les frontières.

Faire défiler

Entre le 18 juillet et le 11 août 2019, 20’000 spectateurs se rassembleront à chaque représentation dans une immense arène à Vevey. «Avec cette fête, nous rendons hommage à nos racines, nous rendons hommage à notre vin». La Fête des Vignerons bâtit des ponts entre tradition et modernité. La Confrérie des Vignerons organise le spectacle depuis 1797. Blaise Duboux en fait partie. Lors de la dernière fête en 1999, il avait déjà contribué à offrir au monde un gigantesque spectacle.

Avec cette fête, nous rendons hommage à nos racines, nous rendons hommage à notre vin.
Blaise Duboux

La Fête offre aux spectateurs un véritable miroir du temps.

Autrefois, tout était différent, dit-il, tout en illustrant son propos d’un exemple frappant: les trois personnes qui composaient le comité d’organisation n’avaient alors qu’une seule et même adresse électronique. Aujourd’hui, tous les membres du comité disposent de plusieurs adresses et communiquent évidemment en permanence via leur smartphone, qui n’existait même pas encore à l’époque. La vente de billets montre elle aussi à quel point le monde a changé au cours des 20 dernières années. De nos jours, tout est numérisé, les gens achètent leurs billets depuis leurs écrans. En 1999, on devait faire la queue pour s’en procurer.

  • 1797 L’année de naissance de la Fête des Vignerons. 2000 personnes se rendent à cette grande célébration.
  • 1889 L’événement prend une ampleur sans précédent. Une arène attend les spectateurs. Capacité: 12’000 personnes. 5 représentations au total. 1379 figurants.
  • 1999 La scène est ouverte sur le lac. L’arène offre 16’000 places. 5050 acteurs assurent le spectacle, dont 670 cavaliers.
  • 2019 La Fête s’agrandit encore. L’arène peut accueillir 20’000 spectateurs. Elle prend la forme d’un nid. Le spectacle est hautement technologique.

Un miroir de la société.

La société elle aussi a évolué. En 1999, il régnait une atmosphère de renouveau. Les gens et la société étaient généralement ouverts. On pouvait le voir à la scène immense, entièrement ouverte sur le lac. Les tribunes des spectateurs étaient planes. En 2019, c’est une tout autre histoire. L’arène ressemble à un nid. De nos jours, les gens recherchent la protection de lieux clos.

18 générations et un avenir incertain.

Faire défiler

Seules les étoiles pourraient révéler l’avenir du domaine viticole de Blaise Duboux.

Au fil des ans, les choses ont aussi beaucoup évolué sur le domaine de Blaise Duboux, à Épesses. Le vigneron a eu de nombreuses conversations avec son père dans les vignes. Et il a transformé le vin. Si, après la guerre, son père comptait avant tout sur la quantité, lui mise maintenant sur la qualité. Aujourd’hui, Blaise Duboux produit du vin purement biologique. En conséquence, sa production a diminué de moitié, mais le goût s’est amélioré de façon incomparable.

Le vin sera source de joie parce qu’il est plus proche de la nature et, de ce fait, parce qu’il respecte les hommes.
Blaise Duboux
Blaise Duboux produit 30’000 bouteilles par an. 20% d’entre elles sont du vin rouge, 80% du vin blanc.

En cadence

Le domaine viticole est sous gestion familiale depuis 500 ans. Blaise Duboux appartient à la 17e génération, ses trois filles à la 18e. Avec les principes de la biodynamique, son travail l’a rapproché encore plus de la nature. C’est elle qui donne la cadence et la vigne, son rythme. Le travail du vigneron va également changer à l’avenir. Un jour ou l’autre, ses filles devront reprendre le domaine et poursuivre la tradition familiale avec, éventuellement, un concept tout à fait différent. Sont-elles prêtes à le faire? Pour l’instant, ni elles ni Blaise ne sauraient le dire.

Blaise avec sa fille Flore Duboux: la 17e génération et éventuellement la 18e.
C’est comme si notre sang et celui des vignes ne faisaient qu’un. Le vin coule dans nos veines. C’est notre ADN.
Blaise Duboux

Expériences urbaines dans et autour de Montreux.